Modification du viseur TELRAD

Le TELRAD est un système de visé permettant de pointer un objet céleste avec facilité et rapidité. Il complète le chercheur optique d’un instrument et s’avère, bien souvent, plus efficace.

Au travers d’un TELRAD on observe le ciel tel qu’il est sur un atlas, et non juste une petite portion grossie et inversée. Trois anneaux lumineux s’inscrivent sur le ciel, le plus grand est de 4 degrés (comme le champs d’un chercheur classique), le second est de 2 degrés et le plus petit 0,5 degré (comme le champs d’un télescope muni d’un grossissement moyen).

Pour trouver un objet on repère sa position par rapport aux étoiles environnantes sur la carte d’un atlas, on se place à l’arrière du TELRAD, et on pointe le télescope de manière à centrer le réticule de la même manière, l’objet se trouve à coup sûr dans le champs du télescope muni d’un petit grossissement.

Voilà quelques temps, j’ai modifié mon Telrad afin de me débarrasser d’un problème de poids: la buée ! En effet souvent cette satanée buée gâche une partie de l’observation rendant inutilisable ce magnifique objet !

Ayant parcouru le web, j’ai opté pour une résistance chauffante placée près de la vitre, j’ai donc conçu un schéma capable de moduler la valeur moyenne de la tension aux bornes de cette résistance afin de diminuer ou d’augmenter la température. Enfin j’ai rajouté une fonction clignotante des cercles afin qu’ils s’effacent pour laisser apparaître ce qu’il s’y cache !

L’alimentation extérieure du Telrad met en marche ce dispositif ! Mais on peut toujours l’utiliser normalement !

Afin de placer la résistance, il faut enlever la vitre et faire deux petits troues, j’ai fait les essais avec une résistance de 27 ohms P1 réglé à la moitié. Pour ajuster la puissance de chauffe il suffit de placer un voltmètre continu en parallèle sur la résistance et de mesurer la valeur moyenne de la tension (0V pour le minimum et 12V pour le maxi)

La deuxième partie de circuit permet de court-circuité la Led du Telrad afin de l’éteindre de façon intermittente. P2 règle la fréquence.

Je n’ai pas soudé les borniers, j’ai mis directement les fils car les pistes sont en double face.
L’alimentation de la carte se fait en 12V devant le Telrad, la Led est toujours alimentée par 2 piles afin de pouvoir l’utiliser normalement.

Schéma structurel du circuit

 

Je publierai prochainement un nouveau circuit imprimé pour que vous puissiez réaliser la modification !

 

Afin de ne pas perdre l’information j’ai repris ici le tuto de mon ancien blog sur l’Alignement des télescopes Nexstar en mode équatorial. Ce tuto permet d’éviter la rotation de champs et permet de faire de la photo avec une monture conçue à l’origine pour fonctionner en mode azimutale. Pour le Nextar 4SE il ne faudra rien de plus, par contre pour les modèles supérieurs il faudra investir dans une table équatorial.

Le Nextar 4SE en mode équatorial

Afin de faire de la photographie longue pause (pour les objets du ciel profond), il convient que la monture compense la rotation de la terre. Pour ce faire on doit basculer en mode équatorial, soit en ajoutant une table, soit en utilisant la tige gradué du trépied.

Orientez la charnière du trépied le plus au nord possible (Il est important d’être le plus précis possible pour avoir un bon suivi !). Basculez la table en utilisant la latitude (50°40 pour Lille par exemple).

Alimentez le Nextar et allumez le

Etape N°1 : Alignement en mode équatorial 1ere fois !

-Pressez « Enter »

-Choisir « Eq North Align » en utilisant les touches 6 et 9

-Pressez « Enter »

-Le Nextar affiche l’heure

-Pressez « Undo »

-Entrez la longitude -> Pressez « Enter »

-Choisir « West » -> Pressez « Enter »

-Entrez la latitude -> Pressez « Enter »

-Entrez « North » -> Pressez « Enter »

-Entrez l’heure TU -> Pressez « Enter »

-Entrez la date (Attention : Le mois / Le jour / L’année) -> Pressez « Enter »

-Le Nexstar affiche “ Eq Autoaligne” -> Pressez « Enter »

-Mettre les index au niveau de la queue d’aronde bien en face -> Pressez « Enter »

-Pointer l’avant du tube vers le méridien (à l’opposé du nord) -> Pressez « Enter »

-Choisir la première étoile d’alignement avec les touche 6 et 9 -> Pressez « Enter »

-Centrez l’étoile dans le viseur -> Pressez « Enter »

-Centrez l’étoile dans l’oculaire -> Pressez « Align »

-Choisissez votre deuxième étoiles -> Pressez « Enter »

-Centrez l’étoile dans le viseur -> Pressez « Enter »

-Centrez l’étoile dans l’oculaire -> Pressez « Align »

-Le Nextar affiche « Align successful »

-Ne pas éteindre

Etape N°2 : Correction de la position de la monture

-Pressez la touche « Menu »

-Choisissez « Utilities » avec les touches 6 et 9 -> Pressez « Enter »

-Choisissez « Wedge Align » -> Pressez « Enter »

-Choisissez « Align Mount » -> Pressez « Enter »

-Choisissez « North » -> Pressez « Enter »

-Le Nextar affiche un message en anglais indiquant que l’on va perdre les information d’alignement -> Pressez « Enter »

-Le télescope pivote vers la polaire

-Centrez l’étoile polaire dans le chercheur en manipulant la tige de Latitude et en tournant la monture en soulevant deux pieds (surtout ne pas toucher à la télécommande !)

-Centrez l’étoile polaire dans l’oculaire de la même façon en étant le plus précis possible !

-Pressez « Enter »

-Le Nextar affiche « Wedg Align Complet »

-Pressez « Undo » 2 fois

Etape N°3 : Réalignement en mode équatorial 2eme fois !

-Recommencez l’étape n°1

Etape N°4 : Vérification

-Pointez un objet et vérifiez qu’il reste bien au centre de l’oculaire, vous pouvez mettre votre caméra.

L’astrophoto à petit budget : De 713€ à 1134€ !

Bien souvent on est amené à l’astronomie parce qu’on a envie de faire de l’astrographie ! Mais dans le cas de l’astrographie souvent le budget explose face aux conseilles des internautes ! Pourtant il est possible de faire de l’astrographie et de se faire plaisir avec un petit budget soit moins de 1200 € sans compter l’appareil photo bien entendu ! Nous ne parlerons pas des montures nomades, ce n’est pas l’objet de l’article ! Il est important de comprendre qu’en astrographie ces budgets sont les budgets minimums, et qu’il est très difficile de faire moins ! Sauf si vous achetez du matériel d’occasion ! Je pense que moins cher en neuf ça sera la déception assurée ! J’ai donc examiné deux setup dans cette idée :

1.La monture : C’est une monture équatoriale NEQ3.2, elle permet de supporter une charge maximale de 5Kg, donc il faudra faire attention dans le choix du tube ! Son prix est de 270 € frais de port compris. La monture NEQ3.2 est vendue avec le viseur polaire contrairement à sa petite sœur la EQ3.2 ! Le pied est en acier, donc très stable par rapport à l’aluminium.

2.La motorisation : C’est une motorisation double axes au prix de 150 €. Dans un premier temps seul l’axe d’ascension droite sera installé afin d’effectuer un suivi des objets à photographier. En effet quand on commence l’astrographie, il est préférable de rester simple et de ne pas utiliser l’autoguidage ! Par la suite cette motorisation permettra l’autoguidage !

3.L’optique : Généralement l’optique représente une part importante du budget, ici il représente à peu prés 50%. C’est une lunette Skywatcher 80ED au prix de 660 €. Son faible rapport F/D est idéal pour la photographie du ciel profond. L’avantage de cette lunette est sont faible poids ! Environ 2,5 Kg ! Donc la moitié de ce que peut supporter la monture ! La monture sera surdimensionner et permettra d’être très stable ! L’autre avantage est sa qualité optique qui ne présente pas d’aberrations chromatiques, un élément important pour l’astrographie ! Le porte oculaire est un Crayford démultiplié, indispensable pour une mise au point parfaite en astrophoto !

4.Le chercheur : Etant donné que le budget ne permet pas d’avoir un ensemble goto, il est indispensable d’avoir un bon chercheur afin de localiser les objets à photographier. Ici c’est un TELRAD au prix de 54 €. Il faudra cependant être un peu bricoleur afin de fabriquer une petite plateforme en bois ou en plastique afin de fixer le TELRAD sur le haut des colliers de la lunette. Vous trouverez sur mon blog de nombreuses cartes TELRAD !

5.Conclusion : C’est un ensemble très correct que nous vous proposons, les prix sont ceux de Optique Unterliden. Si vous commandez l’ensemble en une seule fois vous n’aurez pas de frais de port. Le prix total est de 1134 €, ce qui reste un petit prix pour un bon setup astrographie ! Bien entendu ça reste un setup astrographie, et il est peu adapté pour du visuel ! Certains objets à photographier seront fantomatiques voir invisibles à l’œil ! Il faudra alors se fier aux étoiles qui entourent l’objet pour le centrer !

Que pouvons-nous espérer avec un tel setup ? Les images peuvent être assez saisissantes ! Bien entendu on ne les obtient pas du jour au lendemain ! Il faudra se familiariser avec le matériel et apprendre !

M81 et M82 avec une 80ED !

M42, la grande nébuleuse d’Orion !

Jupiter avec une 80ED et une barlow X3 !

 

6.Diminuer les budget : Il est possible de diminuer le budget en échangeant la lunette par un télescope newton Skywatcher 130/650 au prix de 239 € chez Pierro Astro car indisponible chez Optique Unterlinden. l’inconvénient est le poids ! Près de 4 Kg ! On se rapproche des limites de la monture ! Surtout si on ajoute le TELRAD ! Le prix du setup passe à 713€ ! Soit un gain de plus de 400 € ! La différence vient du fait qu’il est plus facile de fabriquer des miroirs paraboliques que de bonnes lentilles ! L’inconvénient est l’araignée qui se verra sur les étoiles à forte magnitude ! Ce tube existe en version 150, mais beaucoup plus lourd ! Vous risquez de dépasser la capacité de la monture, surtout si vous vous dirigez vers l’autoguidage avec une lunette guide ! Et vous serez forcément déçu !

Notez les croix sur les étoiles de la grande nébuleuse d’Orion, un certain style !

7.Et la caméra ? Je vous conseille si vous n’avez pas d’appareil photo un caméra ZWO ASI120MC-S au prix de 180 € pour débuter, qui s’ajoute en plus au prix du setup ! C’est une petite caméra de 3Mp, elle est conçue pour l’autoguidage mais permet de faire ses premiers pas sans problème ! Par la suite vous pourrez acheter une caméra plus performante et recycler votre ASI120MC pour l’autoguidage car le setup est prévu pour cela ! Il suffira d’ajouter le deuxième moteur. Les images de 3Mp vont très vites à traiter ! Quand on est débutant on est souvent pressé !

 

Dans un prochain article je publierai un guide setup consacré à l’observation pure !

Utiliser un chercheur TELRAD

le Telrad est un viseur à grossissement nul. Le principe consiste à afficher sur le ciel une cible.  la visée est plus facile car on peut utiliser ses deux yeux ce qui n’est pas possible avec le chercheur optique. Pour cela il faut utiliser des cartes spécialement conçues !

Exemple de carte TELRAD pour M57 dans la lyre

Le TELRAD s’installe sur le tube optique à l’aide d’une embase autocollante :

Exemple de TELRAD installé sur un télescope

3 petites vis permettent d’aligner la cible du TELRAD avec votre tube optique.

Les 3 petites vis

L’inconvénient du TELRAD est la buée qui peut se déposer au cours d’une séance d’observation. Pour cela il existe des capots complémentaires à ajouter.

Exemple de bricolage permettant de limiter la buée

Une fois votre TELRAD bien installé et aligné, vous pouvez pointer facilement votre objet à observer en alignant les 3 cercles sur le ciel comme sur la carte. Pour commencer utilisez l’oculaire permettant d’obtenir le plus faible grossissement. Une fois votre cible bien placée, l’objet est très souvent dans votre oculaire ! Bravo !

Exemple de projection sur la voûte céleste.

Il est très facile de produire des cartes TELRAD avec le logiciel STELLARIUM pour PC, je ferai un tuto plus tard. Toutes les cartes que je produis sont en téléchargement libre sur mon site ! Profitez-en !